Pourquoi les victimes ne parlent-elles pas ?